Article
17 mars 2017 sylvain

Réaliser une table pour Walking Dead (part 3)

On continue la table, avec le rajout de la verdure et des détails sur la route.

 

Comment rajouter de l’herbe.

Allez je commence à mettre de l’herbe sur ma terre. J’utilise du flocage des gammes Battlefields (Army Painter) ou du Flocage Prince August. Utiliser deux couleurs différentes rendra l’herbe plus crédible.

Pour ça, je mets de la colle à bois qui me restait en stock (on peut aussi utiliser de la PVA et de la colle pour le soclage Prince August) et je saupoudre dessus mon herbe. Une fois bien sèche, je remets de la colle à bois bien liquide, qui va bien plaquer mon flocage. Cette dernière étape est surtout utile pour nous qui sommes une boutique et qui allons utiliser les tables une bonne trouzaine de fois.

20170308_162245

20170308_163516

 

J’ai envie de faire des haies pour délimiter les jardins de ma zone résidentielle. Je cours donc au supermarché du coin acheter des grattoirs à éponge. Je les découpe, je les filoche un peu, je les colorie avec de la bombe d’Angel Green (Army Painter) et je brosse avec du Vert Gobelin (Prince August). Un peu de colle et hop, ils tiennent droit ! 

20170308_170129 20170308_170132 20170308_170157 20170308_172349 20170308_174540 20170308_175246 20170308_175514

 

Les haies sont laissées à l’abandon depuis un moment, et les mauvaises herbes ont poussé. J’en rajoute le long de mes jardins mais aussi sur la route.

20170308_181627

 

Mes routes sont un peu trop propres. L’apocalypse zombie ne s’est pas faite dans la douceur. Les routes ont forcément pris un peu de dégât. Je les dessine bêtement au stylo noir. L’effet est plutôt réussi !

20170308_190111

 

J’utilise des petites boules de mousse compressée et j’en dissémine sur ma table. Avec un peu de flocage par dessus, ça donnera des petits buissons corrects.

20170308_190116 20170308_190120 20170308_190127

 

Détail des routes

Il est temps de salir nos routes.

Un tout petit peu de Wash terre graissée (de la gamme Vallejo) est appliqué entre les pavés du trottoir et le long des bords. Avec le pouce, j’essuie mon lavis pour bien faire apparaître mes différents détails.

20170308_190131 20170308_195303

 

Je viens saupoudrer du pigment sur certaines zones afin de « tâcher » la route pour créer des différences de couleur et briser l’uniformité de la route. puis je brosse de plus en plus fort.

20170308_195929 20170308_195938 20170308_195949

Enfin, je peins à la peinture blanche mes passages piétons et mes places de parking. J’ai aussi marqué les arrêts de bus. Pour ça, j’ai utilisé un pochoir pour plus de régularité.

Comme ça, selon l’envie, je peux laisser des parkings ou mettre des bâtiments par dessus. 

20170309_132906 20170309_132918

 

Et voilà pour la table !

Prochaine étape, les bâtiments !